MON PANIER

Aucun produit dans votre panier

TOTAL :
0,00 €

Une fin d'année en beauté avec La Compagnie Bretonne !

par Eurydice Cabourdin sur November 25, 2020

Un développement raisonné, une recherche permanente d’équilibre : voilà les lignes de conduite que tient depuis près de cent ans la maison Füric. 

Ce sont ces mêmes maximes qui ont conduit l’entreprise familiale a déménagé du port de Saint-Guénolé en février 2020 vers un tout nouveau site de production situé à quelques kilomètres de là, toujours à Penmarc'h, dans le Finistère. 

Dans le cadre de cet essor, nous avons voulu en savoir plus sur cette conserverie dont les recettes d’excellence et l’implication environnementale ont fait et continuent de faire la renommée. 

Cap sur l’actualité de La Compagnie Bretonne avec Marie Fertil, Responsable commerciale !


Sous quel signe a été placé 2020 chez La Compagnie Bretonne ?

Marie Fertil : Bien évidemment, sous celui du changement avec un grand "C", de par l’arrivée très attendue de l’entreprise dans ce nouvel outil de production de Saint-Guénolé. Cet événement ravit l'équipe.

Chez nous, deux activités coexistent et se suppléent au cours de l’année, en fonction des saisons. Celle du « petit boîtage » de nos fameuses sardines et de maquereaux de juin à octobre, et celle du « gros boîtage » destiné à la restauration collective le reste de l’année, afin de lisser l’activité et de préserver l’emploi de nos 65 salariés. 

Ces deux pôles se complètent formidablement bien et nous permettent d’assurer la pérennité de la Maison depuis maintenant 20 ans. 

2020 a aussi été l’année d’un engagement social et culturel important de La Compagnie Bretonne envers ses salariés. Tout l’été, par exemple, nous leur avons organisé une grande variété d’événements culturels et artistiques baptisés « Capsules »,

aussi ouverts au public (local et de passage pour l'été dans notre belle région). 

Nous sommes d’ailleurs dotés à cet effet d’un tout nouvel amphithéâtre au sein duquel sont projetés des films sur l’histoire de la Conserverie.

Nous avons en fait une conscience élargie de notre rôle au niveau local et régional. Le bien-être de nos salariés et leur implication étant notre priorité, il nous est apparu naturel de leur proposer ce genre d’activités. Nous constatons aujourd’hui que notre politique est un véritable succès : nos collaborateurs portent fièrement nos valeurs au cours de leur parcours souvent long chez nous et sont ils sont très investis. Leur travail n’est pas monotone car une grande polyvalence leur est demandée durant l’année.     

Revenons un instant sur votre engagement qualité auprès de vos clients ; comment le définiriez-vous ?

M.F. : Dans un souci de transparence totale de l’information, nous communiquons régulièrement avec eux. 

Si une étape du processus de production change par exemple, cela ne se fait jamais à leur insu : ils en sont directement informés.



 Nous mettons un point d’honneur à ce que tous nos produits respectent la norme Bio FR10 : les ingrédients accompagnant le poisson sont systématiquement issus de l’agriculture biologique.

Cet engagement se manifeste également par un procédé de fabrication resté inchangé. 

Le savoir-faire, la recette, le sertissage des boîtes, le traitement thermique de stérilisation qui garantit la sécurité des denrées sur le long terme : ici, tout est contrôlé et vérifié du début à la fin.  

Nous venons également de moderniser notre ligne de production en nous dotant d’une toute nouvelle ligne d’emboitage : les conditions de travail et la fluidité de traitement des conserves sont optimales à présent.  

Concernant le produit pur, comment choisissez-vous votre poisson ?

M.F. : Nous respectons scrupuleusement les périodes de pêche pour ne travailler que du poisson de haute saison pêché à la bolinche. 

Dès mi-juin jusqu’à mi-octobre au maximum, nous faisons vivre un partenariat annuel conclu entre notre Maison et les pêcheurs de la région uniquement (Lorient, Concarneau, Saint-Guénolé principalement). 


Le poisson est parfois acheté en criées locales, en complément de celui de grande qualité fourni par ces pêcheurs. Ils nous assurent un tri du poisson pour ne garder que celui dont le taux de matière grasse est le plus élevé et dont la taille respecte strictement nos critères de sélection. 

Chaque boîte est ensuite marquée du numéro du bateau de pêche et du port de débarquement du poisson qu'elle contient pour une traçabilité totale. Notre fournisseur de boîtes de conserve est situé à Douarnenez, à 50 km d’ici seulement. Vous le voyez, ici, tout est local de A à Z !

Pouvez-vous nous livrer un petit secret de fabrication ? 

M.F. : Un seul alors : la recherche d’équilibre ! Et ce n’est pas une mince affaire : après avoir été saumurée, étêtée et vidée, la sardine est lavée, puis séchée avant d’être frite dans de l’huile de tournesol. 

Le pari est de trouver le juste temps de cuisson pour qu’elle résiste à la dernière étape de la stérilisation de la conserve sans se défaire et en préservant une parfaite teneur en eau et graisse. Un procédé que nous réalisons aujourd’hui sans encombre, mais avec une vigilance de tous les instants. 


Lorem Ipsum is simply dummy text


Finalement, quels sont vos perspectives pour cette nouvelle année qui s’annonce ?

M.F. : Notre ambition est de continuer à développer notre gamme de produits cuisinés principalement. 

Un développement raisonnable* bien sûr pour assurer la préservation de la qualité délivrée et de notre savoir-faire historique. 

M. Furic lui-même est en charge de l’élaboration des recettes de la Compagnie Bretonne, et dans le futur, un pôle de Recherche & développement va voir le jour , respectant ce qu’il a toujours 




cherché à préserver : l’équilibre des saveurs et des textures. 

Chaque année nous produisons un Millésime particulier dont la conserve est ornée de la réalisation d'un artiste-peintre de la région. 

En 2020, c'est l'oeuvre de M. Butet qui a été mise à l'honneur. C'est une démarche qui est saluée de nos consommateurs. 

Fort de ce succès, nous allons la perpétuer dans le futur et ce pendant de nombreuses années nous l'espérons.  

*La Compagnie Bretonne est une labellisée EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant).

RETOUR AU SOMMET